Vivakit

Vivakit

Améliorer l'ostéopathie une idée à la fois

Étiquette : ostéopathie

Les techniques diaphragmatiques pour diminuer les douleurs lombaires chroniques

Pour la première fois, une étude clinique a testé l’efficacité de techniques ostéopathiques spécifiques sur le diaphragme pour diminuer les douleurs lombaires chroniques. L’étude a été considérée, de même que…

Pour la première fois, une étude clinique a testé l’efficacité de techniques ostéopathiques spécifiques sur le diaphragme pour diminuer les douleurs lombaires chroniques.

L’étude a été considérée, de même que ses résultats, comme l’une des trois meilleures études présentées au Congrès International d’Ostéopathie 2018 qui s’est tenu à Madrid en Espagne.

L’intérêt de cette étude réside dans le fait que les scientifiques de l’université CEU Cardenal Herrera de Valence en Espagne ont comparé des traitements manuels ostéopathiques spécifiques au diaphragme avec d’autres qui ne l’étaient pas.

Les résultats (en anglais) ont été publiés dans le journal Archives of Physical Medicine and Rehabilitation (Archives de Médecine Physique et Réhabilitation). Mireia Martí-Salvador du département de Kinésithérapie au CEU est le premier auteur de l’étude.

L’utilité des techniques diaphragmatiques pour les douleurs lombaires

Pour réaliser l’étude, Martí-Salvador et ses collègues ont recruté 66 participants âgés de 18 à 60 ans et diagnostiqués avec des douleurs lombaires chroniques non-spécifiques et présentes depuis au moins 3 mois.

La moitié des participants (33 individus) a été assignée de façon aléatoire à un traitement ostéopathique avec des techniques spécifiques sur le diaphragme (groupe test). Le reste des participants a également bénéficié d’un traitement ostéopathique mais avec des techniques placébo sur le diaphragme (groupe témoin).

Les deux protocoles se sont déroulés sur 5 consultations pour une période de 4 semaines. Les participants ont été suivis de multiples façons: douleur, anxiété, dépression, dramatisation de la douleur et comportements d’appréhension-évitement. Ces multiples aspects ont été évalués juste avant l’étude puis 4 semaines après et enfin 12 semaines après.

« Des amélioration cliniquement pertinentes et significatives »

Globalement, ces traitements ont apporté des améliorations significatives dans les deux groupes. Cependant, les meilleurs améliorations ont été notées dans le groupe bénéficiant des techniques spécifiques diaphragmatiques.

En fait, la nouvelle étude a révélé une « réduction statistiquement significative » de la douleur dans le groupe test en comparaison avec le groupe témoin.

Les techniques diaphragmatiques ont produit des « améliorations cliniquement pertinentes et significatives sur la douleur et l’infirmité » qui ont persisté à la fois à la 4ème semaine et à 3 mois après l’intervention.

Martí-Salvador et ses collègues concluent:

« Nos résultats suggèrent qu’ajouter un traitement orienté spécifiquement sur le muscle diaphragme dans un protocole de traitement manuel ostéopathique apporte des bénéfices cliniquement pertinents en comparaison avec un protocole sans techniques spécifiques sur le diaphragme qui est déjà efficace en lui-même chez les patients atteints de douleur lombaire chronique non-spécifique.« 

Commentaires fermés sur Les techniques diaphragmatiques pour diminuer les douleurs lombaires chroniques

Le RGPD expliqué aux ostéopathes

Le RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données personnelles, est un règlement de l’Union Européene qui va entrer en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Dès cette date,…

Le RGPD ou Règlement Général sur la Protection des Données personnelles, est un règlement de l’Union Européene qui va entrer en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Dès cette date, tous les ostéopathes seront concernés par cette loi, que vous preniez vos notes sur papier ou informatique. Dans cet article, nous verrons concrêtement ce que cela représente pour nous, ostéopathes.

Résumé du RGPD et de ses implications pour les ostéopathes

Pour résumer ce règlement: il vise à renforcer le droit à la confidentialité des individus. Cela se traduit par une transparence et une responsabilité accrue sur l’utilisation, la récolte et le traitement des données des patients. En soit, c’est une règlementation très louable car elle permet à chacun de mieux gérer ses données et pouvoir empêcher de nombreuses dérives (publicité ciblée en ligne, profilage clients, …). La même règlementation s’applique aux grands groupes ainsi qu’aux petites structures, d’où une mise en place très variables suivant le contexte.

Par données personnelles, c’est toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable: numéro de téléphone, nom, adresse, numéro de sécurité sociale, histoire personnelle, … C’est à dire quasiment toutes les données du dossier patient.

La règlementation RGPD prévoit, que les données personnelles soient « traitées de manière licite, loyale et transparente au regard de la personne concernée ». Dans le cadre de notre pratique, les informations que nous demandons pour l’anamnèse et le dossier patient sont nécessaires à notre pratique et il n’est donc pas nécessaire de demander une autorisation explicite au patient. Par contre, si vous souhaitez faire des statistiques, partager des dossiers patients avec d’autres praticiens, ou toute autre utilisation qui sort du simple cadre de la consultation, il vous faudra demander une autorisation explicite et éclairée du patient (dans l’idéal sous forme écrite). Autre point important sur lequel le texte insiste: il est aussi simple de retirer que de donner son consentement et ce retrait pourra avoir lieu à tout moment. Il faut donc prévoir ce « droit à l’oubli » sauf quand il va à l’encontre d’une tracabilité légale. Par exemple, on ne peut pas supprimer une ligne comptable même si le patient demande à supprimer son dossier.

Autre chose notable avec ce nouveau règlement, il n’est plus nécessaire de faire de déclaration à la CNIL, car désormais la responsabilité du bon respect de ces règles est sur le responsable du traitement, c’est à dire l’ostéopathe. Il devra aussi être en mesure de démontrer que ceux-ci sont respectés et en assumer la charge de la preuve. Cela veut donc dire que l’ostéopathe devra assumer les conséquences d’une violation de ces dispositions, et elle s’applique aussi chez ses prestataires externes qui doivent fournir des garanties suffisantes (pensez ici: logiciel en ligne, agenda externalisé, partage de cabinet/assistanat, …). Il faudra donc avoir un document dans lequel vous indiquez quelles mesures vous avez prises pour protéger les données de vos patients et que vos prestataires externes également.

Concrêtement, cela se traduit par les situations suivantes (donné à titre indicatif, la liste n’est pas exhaustive).

  • un document précisant les mesures de sécurité appliquées pour protéger les données des patients en temps normal ainsi que les procédures en cas de piratage ou de destruction accidentelle des dossiers.
  • un registre prouvant le respect de la règlementation (la CNIL fournit un Excel basique) qui vous permet de renseigner quelles données vous gérez, à quoi elles servent et pendant combien de temps vous les conservez.
  • préciser aux patients, si nécessaire, que leurs données sont stockées sur support informatique et leurs droits en matière d’accès, de suppression ou de modification des données les concernant (un affichage dans la salle d’attente suffit).

La suite contient quelques conseils suivant votre situation.

Vous stockez vos dossiers patients sur papier

Vous devez préciser dans le document comment sont protégés vos documents: votre secrétaire, collègue de maison de santé ou personne chargée du nettoyage ne doit pas pouvoir y accéder facilement. Un tiroir fermant à clé peut suffire. Vous pouvez y ajouter un destructeur de documents pour les dossiers que vous jetez.

Vous stockez vos dossiers patients sur support informatique

Vous devez connaître un minimum où et comment sont stockés vos dossiers et qui y a accès et comment supprimer un dossier patient si on vous le demande (sans supprimer les données de traçabilité comme la comptabilité).

Pour tous les logiciels qui sont sur votre poste et qui n’utilisent pas internet, c’est assez simple: ne pas laisser son ordinateur sans surveillance et protégé par un mot de passe est un bon début. Vous pouvez y ajouter du chiffrement de disque si vous savez faire. Vous pouvez  aussi ajouter un anti-virus mais le plus important est de veiller à garder votre ordinateur professionnel uniquement à cet usage et ne pas y installer de logiciels ou des fichiers venant de sources douteuses qui sont la principale source de virus et autres malwares de toutes sortes qui pourraient récupérer vos dossiers (par piratage informatique).

Pour les solutions en ligne (agenda, dossier patients), vous devez vous assurer qu’ils ont des garanties suffisantes pour pouvoir y stocker vos données patients. C’est ici une zone d’ombre car « des garanties suffisantes » sont un terme bien flou et dépendent du niveau de connaissance technique de chacun. Le site doit par exemple être uniquement utilisé via connexion sécurisée HTTPS et garantir la confidentialité des données stockées. La plupart des acteurs sérieux sur le marché devraient faire l’affaire, mais n’hésitez pas à nous contacter pour nous demander si vous avez un doute.

Il est conseillé de faire des sauvegarde de vos dossiers régulièrement et de les chiffrer: perdre une clé USB non-chiffrée avec les données patient dessus serait bien fâcheux car il sera possible pour n’importe qui d’y accéder !

Attention aussi à l’utilisation de smartphones: si vos données de cabinet sont dessus, il faut aussi penser à protéger votre smartphone pour ne pas qu’il fuite de données privées en cas de perte ou de vol.

Partage avec des collègues, communications en ligne

Dans le cadre des communications en ligne, les dossiers patients sont normalement soumis, comme tout secret professionel, à une obligation de secret. C’est pourquoi la transmission de données personnelles doit toujours être faite de façon chiffrée. Les boîtes email personnelles chez un fournisseur d’accès à internet ou sur un service en ligne (gmail, yahoo, hotmail, outlook etc.) sont interdites car les données sont lisibles et accessibles par les administrateurs de ces plateformes. C’est aussi le cas des services de stockage en ligne (Dropbox, Google Drive, SkyDrive et autres espaces de stockage en ligne).

Malheureusement, il n’existe pour le moment pas de messagerie sécurisée à destination des ostéopathes, mais il existe des outils de communication chiffrées de bout en bout comme Signal, Telegram, WhatsApp. Si vous avez un doute, demandez-nous 😉

Si vous êtes dans un cabinet pluri-praticiens, ils vous faudra afficher et préciser aux patient(e)s que leur dossier peut être partagé avec d’autres praticiens, sous quel format (papier/informatique) et qu’ils/elles peuvent s’y opposer. Évidemment, dans ce cas, il vous faudra prévoir un casier ou un dossier auquel vous êtes le/la seul(e) à avoir accès.

Conclusion

L’arrivée du RGPD est un changement majeur pour de nombreuses organisations et c’est aussi le cas pour nous. Le but de la règlementation est très louable, tout le monde espère que cela permettra à chacun de mieux gérer ses données personnelles. Il est vrai qu’il reste encore un vrai flou sur ce qui va se passer lors de l’application de la loi vu sa portée mais avec les 2-3 bonnes pratiques données dans cet article, vous ne devriez pas avoir d’ennuis !

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse bonjour [arobase] vivakit.com ou sur facebook et/ou twitter s’il manque de précisions pour que nous ajoutions des détails à cet article !

Nous vous recommandons de lire les ressources suivantes pour en savoir plus:

Commentaires fermés sur Le RGPD expliqué aux ostéopathes

Plein de surprises pour cette fin d’année !

Depuis la publication des résultats des meilleurs idées, nous ne sommes pas restés les bras croisés, bien au contraire. Si nous avons été quelque peux silencieux ces dernières semaines, c’est…

Depuis la publication des résultats des meilleurs idées, nous ne sommes pas restés les bras croisés, bien au contraire. Si nous avons été quelque peux silencieux ces dernières semaines, c’est que nous étions occupés à vous préparer plusieurs surprises pour la fin d’année.

Remplacement, cession, assistanat, partage de cabinet et plus encore

La première est un site de petites annonces ostéopathiques de qualité et entièrement gratuit. Ce site est né suite à un message d’Eliott dans un des questionnaires que nous avons diffusé cet été. Eliott a lancé le site il y a de cela plusieurs mois mais il lui manquait un coup de pouce technique pour le faire fonctionner et le remettre à jour. C’est maintenant chose faite et nous espérons qu’il vous sera utile et pratique. Nous prendrons soin de n’avoir que des annonces à jour, vérifées et dédiées aux ostéopathes.

Essayez-le, dites-nous ce que vous en pensez, en bien ou en mal et on se fera une joie de l’améliorer ! Sinon, si vous avez besoin d’un coup de pouce, faites comme Eliott, prenez contact avec nous et nous verrons ce que nous pourrons construire ensemble.

Vous pratiquez le Lien Mécanique Ostéopathique ?

La seconde surprise est une application mobile destinée aux praticiens et praticiennes en Lien Mécanique Ostéopathique (LMO). Des amis de promo pratiquant cette méthode nous ont demandés de l’aide sur la prise de notes. Le LMO est une méthode où il y a de très nombreux tests à effectuer et à noter si l’on veut être exhaustif. L’application vise à simplifier cela au maximum avec génération automatique d’un compte rendu en fin de consultation qui peut ensuite être ajouté facilement au dossier patient habituel.

L’application est pour le moment encore en bêta test (comme on dit dans le jargon informatique) et devrait arriver bientôt sous Android et un peu plus tard sur iOS. Si vous êtes intéressés par l’application et que vous souhaitez la tester en avant première, contactez-nous !

Et ensuite ?

Plus d’informations sont à venir au sujet de l’application LMO dans les prochaines semaines. N’oubliez pas de vous inscrire sur notre lettre d’information (sous l’article) pour être prévenu(e)s lors de sa sortie.

Notre site principal (www.vivakit.com) est en construction active et devrait arriver également bientôt. Nous avons encore plein de choses à construire ensemble !

 


Commentaires fermés sur Plein de surprises pour cette fin d’année !

Les résultats des meilleures idées sont là

Enfin ! Avec la fin de beaux jours arrivent les résultats du sondage que nous vous avions proposé fin juillet, à savoir: choisir parmi les meilleures idées que vous nous…

Enfin ! Avec la fin de beaux jours arrivent les résultats du sondage que nous vous avions proposé fin juillet, à savoir: choisir parmi les meilleures idées que vous nous aviez suggéré pour faire avancer l’ostéopathie dans le numérique. Vous pouviez noter chacune d’elle entre 1 (pas intéressé) et 5 (très intéressé).

Sans plus attendre, voici les résultats récoltés parmi les ostéopathes:

infographie sondage ostéopathie outils numériques votes

Par quoi commencer ?

Avec ces informations en tête, vient maintenant le temps de la réalisation. Comme vous vous en doutez, certaines sont plus simples à mettre en place que d’autres. Notre but maintenant est d’avoir un maximum d’effet par rapport à nos moyens et donc de réaliser les idées avec une vraie plus-value pour notre profession.

Pour nous y retrouver, nous avons pris le top 10 (pour le moment, nous pourrons y revenir) puis trié les idées restantes par score de « faisabilité ». Ce score est un mélange entre la complexité technique, le temps et/ou les moyens nécessaires à sa réalisation. Une pratique courante consiste à appliquer des tailles de T-shirts (S, M, L, XL, XXL) à un projet pour facilement distinguer les différences. Sans plus attendre, voici ce que ça donne (trié du plus petit au plus gros):

S – Améliorer la communication et l’échange entre ostéopathes: messagerie sécurisée, réseau social, forums de discussion.
De nombreux outils existent déjà pour créer des lieux d’échanges et de discussion. De plus, ils sont assez simples à mettre en place et proposent des options de confidentialité tout à fait intéressantes. Est-ce que si nous mettons ce type d’outil en place, nos lecteurs les utiliserons ? Notre communauté est encore restreinte mais ce genre de plateforme pourrait arriver très bientôt si vous pensez que cela vous serait utile. Dites-nous ce que vous en pensez via commentaires, email ou tout autre moyen.

 

M – Outils de recherche avancés: posturologie et photo, capteurs d’inflammation via infrarouges.
En soit, de nombreux outils existent. Ne serait-ce que pour les caméras thermiques très précises (mais souvent chères) comme capteur d’inflammation. D’autre part, il est possible de rajouter facilement des aides à la posturologie sur des photos de smartphone ou d’appareil photo via l’ajout d’axes horizontaux et verticaux pour rapidement vérifier les alignements. C’est donc un travail qui demanderai pas mal d’investissement niveau temps pour peu de valeur ajoutée à l’heure actuelle. Par contre, pour des résultats plus poussés qu’une assistance basique, le travail à investir n’est pas du tout le même. N’hésitez pas à en discuter avec nous via email, commentaires, etc.

 

M – Aide à l’administration: comptabilité et facturation, lettre types, informations mutuelles, procédures pour l’installation, status et obligations légales.
Ce genre de contenu est utile à divers stades: durant les études, installation, exercice, etc. Nous pensons donc publier régulièrement des articles d’aide pour vous aider sur les sujets complexes. N’hésitez pas à nous soumettre vos demandes (email ou commentaires) et nous ferons notre mieux pour fournir des informations claires et exhaustives.

 

L – Intéraction avec patient post-consultation: envoi d’examens complémentaires, avis, évaluation rapide de la qualité de vie ou des douleurs.
Cette idée nous intéresse plus particulièrement car elle n’est pas trop complexe à réaliser et pourrait servir de « première brique » pour la prise de notes. Nous réfléchissons encore à ce qui vous intéresserait le plus et nous seront ravis d’avoir vos avis par email ou dans les commentaires.

 

L – Centralisation des informations sur les formations post-graduées.
La réalisation en soit n’est pas très complexe. La complexité vient du nombre de formations et de leur éparpillement entre lieux, organismes et formation, … Nous réfléchissons à ce projet et comment centraliser efficacement ce genre de données.

 

L – Gestion de rendez-vous modulaire: rappels SMS, prise de rendez-vous en ligne, synchronisation externe (Google Calendar™), vérification de l’authenticité d’un rendez-vous.
Cette idée nous semble assez simple et accessible à réaliser. Nous nous étonnons cependant de la quantité de personnes intéressées par cette idée étant donné le nombre de solutions existantes sur le marché. Quelle pourrait être notre plus-value, notre différence ? Faites-nous en part via email ou les commentaires !

 

XL – Un outil de prise de notes très érgonomique, tous supports (PC, Tablette, Smartphone), composé de modules en fonction des besoins.
Nous arrivons ici sur de gros projets mais oh combien intéressants ! La partie compliquée ici est la notion de « tous supports ». Nous pensons travailler sur le sujet sur les prochaines semaines et réfléchir à quelles modules nous pourrions vous proposer et dans quel ordre. Encore une fois, si vous avez des propositions, n’hésitez pas !

 

XXL – Outil de visualisation graphique adapté aux ostéopathes et patients: anatomie, biomécanique, dysfonctions etc.
L’idée nous a titillé depuis qu’elle a été suggérée lors du 1er questionnaire. Nous avons donc eu l’occasion de faire quelques simulations mais elles ne furent pas très concluantes. Obtenir un outil vraiment efficace dans la visualisation de dysfonctions requiert un niveau de modélisation poussée que nous n’avons pas actuellement. Mais nous continuerons d’y réfléchir car un tel outil serait fantastique !

 

XXL – Plateforme de recherche en ostéopathie: base de donnée anonymisée commune, mémoires (et traduction), création d’une notation commune.
La plateforme de recherche exige principalement deux choses: une notation commune et une entrée de données.
Nous ne pourrons réaliser cela sans un outil de prise de notes pour classer, recueillir et envoyer les données de consultation (anonymes bien entendu !). C’est donc un projet à long terme qui ne pourra être commencé immédiatement.

 

XXL – Sécurisation des données administratives: améliorer leur accessibilité (exportation, importation), stockage des documents annexes (radios, echographies, résultats laboratoires).
En soit, cette idée va se retrouver en filigrane invisible dans la plupart des outils gérant les données des patients (recherche, prise de notes, …). Par contre, nous pouvons avoir une valeur ajoutée immédiate et visible pour vous en faisant de la veille associée à cette idée. Par exemple, un problème majeur est le vérouillage de vos données dans une solution propriétaire: une fois que vous avez choisi un logiciel pour votre cabinet, toutes vos données se retrouvent dedans et si un jour le tarif devient exorbitant ou que le logiciel n’a plus de support, vous serez bien embêtés! C’est une forme de prise d’otage de vos données. Nous pensons pouvoir apporter des idées tant aux ostéopathes qu’aux créateurs de tels logiciels pour améliorer leur inter-opérabilité.

 

XL – Suivi démographique de la population ostéopathique: recensement global, conseil d’installation (via cartographie par exemple)
Cette idée a été ajoutée « en bonus » car si nous avons suffisamment de membres dans notre communauté, nous pourrons commencer à générer des cartes utiles (toujours avec votre consentement bien entendu !).

Pour finir, dans les prochaines semaines, nous allons nous diriger sur la réalisation d’outils simples et immédiatement utilisables comme la confirmation et le rappel de rendez-vous via SMS puis nous construirons pas à pas les briques des diverses idées détaillées plus haut. Si vous avez des idées qui ne sont pas dans la liste, n’hésitez pas à nous les communiquer, on ne sait jamais !

D’autre part, des confrères nous ont contacté pendant la réalisation du sondage et nous avons déjà pu réaliser, avec eux, une application pour les praticiens de Lien Mécanique Ostéopathique™ qui devrait arriver bientôt.

Si vous aussi vous voulez faire bouger les choses, n’hésitez pas à nous contacter. À très bientôt et restez à l’écoute !


Commentaires fermés sur Les résultats des meilleures idées sont là

La phase de séléction des meilleures idées est ouverte !

Ami(e)s ostéopathes, c’est maintenant l’étape de la séléction des meilleures idées. Après les statistiques publiées hier, nous avons terminé de trier et d’organiser les idées de la « Boîte à…

Ami(e)s ostéopathes, c’est maintenant l’étape de la séléction des meilleures idées. Après les statistiques publiées hier, nous avons terminé de trier et d’organiser les idées de la « Boîte à Idées », nous vous proposons donc de noter chacune de ces idées entre 1 et 5. Dites nous celles qui vous intéressent, celles que vous aimeriez voir réalisée bientôt ou au contraire, celles qui ne vous intéressent pas.

Si vous avez eu le malheur de rater l’étape précédente, vous pouvez toujours participer aux outils ostéopathiques de demain et nous ferons de notre mieux pour intégrer vos idées dans la suite du processus.

La cloture de cette étape aura lieu le 31 juillet. Les résultats seront mis en ligne ici alors restez à l’écoute en nous laissant votre email dans le questionnaire ou en vous abonnant à notre groupe Facebook. Et bien sûr, partagez à vos ami(e)s et collègues ostéopathes !

Le questionnaire est désormais terminé, mais n’hésitez pas à nous contacter via email, facebook etc.


Commentaires fermés sur La phase de séléction des meilleures idées est ouverte !

Type on the field below and hit Enter/Return to search